VisiteRome Home Link

Autour de Rome

Tivoli

Tivoli, l’ancienne Tibur, se trouve à 28km à l’est de Rome, perchée sur les monts Tiburtins. Selon la légende, Tibur fut fondée au XIIIème siècle Av JC et se trouvait sur un point de convergence de différentes population, notamment Sabins et Latins. Sa richesse était telle que Virgile dans l‘Eneide la cite comme « Tibur Superbum »

Déjà pendant l’époque républicaine cette campagne était appréciée pour sa salubrité et pour la présence d’une source d’eau thermale exploitée encore de nos jours. En outre, c’est à Tivoli que les constructeurs romains venait extraire le Travertin, un des matériaux les plus utiliser dans l’architecture romaine.

Villa D’Este

Modèle des grands jardins de l Renaissance et du XVIIème siècle, la villa d’Este est considérée comme le prototype du jardin à l’Italienne. Voulue par le Cardinale Hippolyte d’Este et protégée par Pirro Ligorio cette villa extra urbaine qui se déploie sur une surface de quatre hectares témoigne de la grandeur et de la mégalomanie d’un des plus grand humanistes de la Renaissance Italienne.

Plus de cinq cents fontaines s’alternent aux plans inclinées d’une rare complexité sur tout le flanc de la colline. Pour répondre aux caprices du Cardinal Pirro Ligorio dû percer la roche sur près de 1000 mètres pour atteindre les eaux de l’Aniene.

Hippolyte voyait dans ses jardins un véritable Parnasse où les disciplines artistiques pouvaient se rencontrer sous la tutelle de sa proprio personne : Hippolyte , nouveau protecteur des Arts.

Villa d’Hadrien

Un des hauts lieux incarnant l’image du pouvoir impérial, la Villa Hadrienne est sans l’ombre d’un doute un des complexes monumentaux les plus importants au monde  : 120 hectares, donc une partie est aujourd’hui visible, d’habitations, de Temples, de Thermes et d’édifices sportifs, de bassins… le tout parsemé de splendides mosaïques et peuplé de précieuses sculptures. Pillée systématiquement à partir du XVIèmé siècle ce site n’est pas de facile lecture, il est donc important d’avoir un bon guide !

La ville d’Hadrien est l’œuvre d’une vie, la vie d’un Empereur voyageur, curieux, esthète, poète, architecte, un amoureux de la vie .

La visite guidée de la villa Hadrienne permettra de parler des techniques de constructions, du transport des matériaux provenant des provinces de l’Empire et d’évoquer le personnage le plus présent dans l vie d’Hadrien : le bel Antinoüs.

Villa Gregoriana

Un entrelac de bois, de grottes, de cascades et de vestiges au pied de l’ancienne acropole de Tibur, ce parc est le fruit de l’intervention du Pape Gregoire XVI. C’est après l’alluvion de 1826, que le Pape décida de dévier et de canaliser en deux canaux artificiels les eaux de la rivière Aniene. Le but était d’éviter les crues qui,  pendant des siècles, ont représenté un véritable fléau pour Tivoli. Mais le pape en profita pour crée un véritable jardin paradisiaque.

En 1886 y fut implanté une centrale hydroélectrique.

Temple de Vesta

Perché sur l’acropole Tiburtine, le Temple du Vesta, « déesse vierge du foyer » est petit temple rond monoptère d’ordre corinthien, construit au 1er siècle Av JC. Son état de conservation est dû à sa transformation en église Santa Marie Rotunda pendant le Moyen Age.

Temple de la Sibylle

Toujours sur la terrasse offrant une vue imprenable sur les chutes de l’Aniene, ce temple rectangulaire d’ordre ionique est attribué sans grande certitude à la Sibylle Albunea, protectrice de Tibur. Comme le Temple de Vesta il fut christianisé pendant le Moyen Age.

Statuaire d’Hercules Vainqueur

Ce temple, construit qu II siècle Av JC, dénote la grande influence la culture hellénistique a exercée sur les Romain, notamment après la dernière guerre punique. Ce temple gigantesque dédié à Hercules, divinité d’origine grecque liée au commerce, est considéré comme un des sanctuaires les pus important du Latium. Haut de ses 25 mètres et richement coloré il était certainement visible depuis la ville de Rome.

Suétone raconte qu’à plusieurs occasions, Auguste célébra la justice sous les porches du sanctuaire.

Ostie Antique : le Port autour de Rome

Première colonie romaine, selon la légende Ostie fut fondée par le quatrième Roi de Rome Ancus Marcius vers 640 Av JC sur l’embouchure du Tibre afin d’exploiter les salines.

A son apogée Ostie comptait une population de plus de 50000 habitants.

La visite guidée de Ostie Antique est très intéressante pour comprendre comment vivaient les romains. Vous parlerez avec votre guide des relations commerciales avec le reste de l’Empire, de la diversité de cultures et de religions, des rites funéraires, de l’esclavage. Vous évoquerez aussi l’hygiène, les différents types d’habitations, la vie quotidienne…

Les Châteaux Romains, un immense Parc autour de Rome

Castel Gandolfo

Castel Gandolfo, célèbre pour la résidence d’été du Pape, n’a rien perdu de son authenticité. Perché à 426 mètres d’altitude sur le lac de Albano, le centre ville a conservé ses petits boutiques et ses ateliers.

Depuis quelques années il est possible de visiter le Palais d’été des Papes ainsi que les jardins de la Villa Pontificale. La maison agricole et ferme papale n’est pas accessible mais dans les bars du centre ville il est possible de déguster un cappuccino préparé avec le lait des vaches pontificale !

Nemi

Adorable petit village de 2000 habitants célèbre pour ses fraises et ses étalages de charcuteries typique qui font tourner la tête aux visiteurs !

C’est sur les flancs de la colline que se trouvait pendant l’antiquité un des pus grands sanctuaires du Latium : dédié à Diane Nemorense ou Diane Aricina, comme tout le bois qui l’entourait, ce sanctuaire couvrait une surface de 45000 m². L’Empereur Caligula, très dévot à la déesse de la chasse et de la fertilité, fit construire deux navires monumentaux, d’environ 60 mètres de longueur, pour la célébration du culte. Les épaves et les ornements décoratif sont encore visibles dans le Musée des Navires Romains de Nemi.

Frascati

Connue pour son vin blanc et ses « fraschette », petites auberges typiques qui offrent vin et charcuterie, Frascati, ancienne Tusculum, était très appréciée déjà pendant l’antiquité : Cicéron y possédait une superbe villa. Encore plus tôt c’est ici que se consomma la célèbre bataille du Lac Régille entre la ligue Latine et Rome.

Frascati fut fréquentée pendant très longtemps par la noblesse noir : la noblesse ecclésiastique. Nombreuses sont les familles qui ont élu cette ville comme lieu parfait de villégiature : Borghese, Pamphilj, Falconieri, Torlonia, Taverna…

Aujourd’hui encore se déploient sur le flanc de la colline les jardins et la façade de Villa Aldobrandini, toujours de propriété privée.

Les Étrusques autour de Rome

A quelques dizaines de kilomètres de Rome , dans le Latium septentrionale se trouvent deux richissimes complexes funéraires : les nécropoles de Cerveteri de Tarquinia. Très différentes l’une de l’autre, l’intérêt de ces sites réside dans le fait que les sépulcres étaient pour les étrusques des vrai répliques de leur habitation. En effet les décorations peintes ou en relief fournissent un grand nombre d’information sur la vie quotidienne de ce peuple disparu ou plutôt englobé par la civilisation romaine.

Nous conseillons vivement de compléter la visite des nécropoles par celle des musées des mêmes villes, où sont exposées quelles merveilles qui y ont été retrouvés et bien entendu par le Musée Étrusque de Villa Giulia à Rome.

INFOS PRATIQUES

Pour réserver votre visite guidée contactez-nous !

Map

 P.I. 10904300588 - 10304620585 - 10904330585 - Privacy Policy - Cookie Policy