NAPOLÉON 1er

NAPOLÉON 1er

Napoléon 1er n’a jamais mis les pieds à Rome. Pourtant, la conquête de la ville éternelle a toujours représenté dans son imaginaire le renouveau de la splendeur de l’ancien empire romain. La « prise » de Rome devenait un élément de continuité et de légitimation du pouvoir impérial.

Napoléon 1er et les Bonaparte à Rome

Napoléon 1er - Pauline Bonaparte Borghese

Rome fut considérée par Napoléon 1er seconde seulement à Paris et la conquête de la « ville éternelle » devait porter au couronnement de son grandiose rêve impérial. Au terme de la gloire et des fastes impériaux, marqué par la bataille de Waterloo, Rome représenta pour de nombreux membres de la famille le lieu où a été vécue la période de l’ombre et de la diaspora. Le rapport entre Rome et les Bonaparte commence aux premières lueurs de l’époque napoléonienne quand, à la suite de la victorieuse Campagne d’Italie conduite par le jeune Bonaparte les Etats Pontificaux furent contraints à se plier suite au traité de Tolentino (1797), à reconnaître la République Française et surtout à accepter comme ambassadeur Joseph, frère aîné de Napoléon 1er. L’arrivée de l’Empereur se préparait et le Palais du Quirinal fut réquisitionner au Pape Pie VII.

 

Palais du Quirinal : résidence de Napoléon Empereur

Napoléon 1er - Palais du Quirinal

Le palais du Quirinal fut choisi comme seconde résidence impériale pour accueillir Napoléon Empereur, son épouse Marie Louise d’Autriche et leur fils qui avait reçu le titre symbolique de « Roi de Rome ». L’architecte  Raphaël Stern projeta de considérables travaux d’aménagement à l’occasion de la visite du couple impérial prévue en 1812, mais la tragique campagne de Russie empêcha encore une fois l’arrivée de Napoléon 1er. Le programme iconographique de la nouvelle décoration tendait à assimiler l’Empire Napoléonien à l’Empire Romain. A ces fins furent évoqués les fastes impériaux, la justice de Trajan, les dieux protecteurs de Rome. Le parallèle avec les grands héros du passé permit d’exalter la grandeur du nouvel héros.

LES BONAPARTE à Rome

Petit récapitulatif de l’arrivée de la famille Bonaparte à Rome :

  • 1797/98 : Joseph Bonaparte en tant qu’ambassadeur auprès du Pape Pie VI (1775-1799) s’installe à Rome avec son épouse Julie Clary
  • 1802 : le général Murat, époux de Caroline Bonaparte, est en voyage vers Naples.
  • 1803 Pauline Bonaparte épouse le Prince Camille Borghèse en 1803, ce qui lui valut le titre de Princesse Romaine.
  • 1803 : Le Cardinal Fesh, frère de Laetitia, est nommé ambassadeur de France auprès du Pape Pie VII (1800-1823). Après la chute de l’Empire il se retire dans le Palais Falconieri à la Via Giulia à Rome.
  • 1804 : Lucien Bonaparte quitte Paris après une dispute avec Napoléon 1er. C’est à cette occasion qu’il s’installe à Rome avec sa nouvelle épouse Alexandrine de Bleschamp. En 1814 le Pape Pie VII lui accorde le titre de Prince de Canino, un domaine autour de Rome.
  • 1815 : Pauline Bonaparte s’installe définitivement à Rome. Elle avait épousé le prince Camillo Borghèse en 1803 mais elle avait résidé très peu de temps dans la ville des Papes. En 1816 elle achète la Villa Gonzaga à la Porta Pia aujourd’hui la « Villa Paolina » qui est devenu le siège de l’Ambassade de France auprès le Saint Siège.
  • 1818 : Laititia Ramolino soit « Madame Mère » achète le palais Bonaparte sur la Place de Venise. C’est là qu’elle meurt en 1836
  • 1823 : Gérôme, roi de Westfalia et Louis roi de Hollande avec son épouse Ortensia Beauharnais s’installent à Rome.

Pour réserver votre visite guidée les Bonaparte à Rome contactez nous !

Leave a comment

Posts récents
Categorie
Loading...