LES ETRUSQUES

LES ETRUSQUES

Les premières traces du lent processus qui mène à la formation de l’Etrurie remontent au X s av. J-C pour trouver son apogée au VIII s av. J-C. Nous savons que les Etrusques s’installèrent entre le bassin oriental du Pô et l’Italie centrale, avec également une extension en Campanie.

Les Etrusques – Les origines

Les origines de cette civilisation constituent encore aujourd’hui un « mystère ». Il y a quelques années la thèse de l’autochtonie de cette civilisation semblait la plus vraisemblable, mais les récentes recherches ont porté à la conclusion que l’ADN de ces gens est à chercher ailleur. Celon des hypothèse récente l’ADN de cette population serait plus proche des populations anatoliennes de la Turquie actuelle que de celle des Toscans.

Les Etrusque tout au début étaient nomades mais plus tard ils fondèrent leurs cités sur des collines ou promontoires faciles à défendre, entourés d’un cours d’eau, non loin de la mer et à proximité d’une plaine fertile.

Les Etrusques carte géographique

Ce peuple avait constitué une « dodécapole ». Il s’agissait d’une ligue réunissant douze cités-états indépendantes et puissantes, avec une organisation fédérale. La ligue était cimentées par la même religion et vénérant les mêmes divinités. Chaque cité Etrusque était dirigée par un roi/chef, nommé « lucumon ».

Les fouilles archéologiques ont permis de retracer les origines de ce peuple. Les traces de la civilisation étrusques se trouvent dans la plaine du Po et dans l’Italie centrale jusqu’à toucher une partie de la Campanie.  Il est donc bien évident que le cœur de l’ « Etrurie » est compris entre le fleuve Arno à Florence, le fleuve Tibre à Rome et la côte Tyrrhénienne. Aujourd’hui l’ancienne Etrurie correspond à une partie de l’actuelle Toscane et à une partie du Latium.

Civilisation Etrusque – Civilisation Romaine

La période classique de la civilisation étrusque qui succéda à la période archaïque correspond à la lente et difficile conquête romaine de l’Etrurie. Il fallut à Rome plus d’un siècle et demi pour réussir à gérer la résistance des différentes cités étrusques et quasi deux siècles pour pacifier et romaniser les Etrusques et l’Etrurie même.

Civilisation Etrusque - Nécropole de Tarquinia fresque de la dance

Le processus de “romanisation” progressera par différents biais jusqu’à l’assimilation de la civilisation étrusque, favorisée par le mélange des cultures. La langue étrusque sera progressivement remplacée par le latin. C’est ainsi que lentement fut engloutie une des premières civilisations à s’être développée dans la péninsule italienne. Après avoir atteint un degré de raffinement tout à fait remarquable, qui laisse encore aujourd’hui une trace profonde dans l’histoire de l’Italie préromaine, cette civilisation disparaîtra complètement pour être absorbé par la civilisation Romaine.

 

Arts et métiers – échanges commerciaux des Etrusques

L’ouverture de la culture étrusque sur tout le Bassin Méditerranéen comporta grâce aux échanges commerciaux l’afflux d’objets de toute sorte. L’Etrurie commerce en effet avec tous les peuples de la Méditerranée. Les contacts avec le monde oriental sont renforcés par l’installation en pays étrusques d’artisans grecs, syriens et phéniciens.

La capacité du commerce et la mise en place de taxes à ses frontières firent que la richesse se développa très rapidement. L’aristocratie se fait construire des tombes de plus en plus imposantes et souvent décorées de peintures qui nous renseignent sur le mode de vie des étrusques.Les Etrusques - bijoux étrusques - Musée National Etrusque de la Villa Giulia Graduellement l’influence grecque qui se manifeste dans le domaine des arts et métiers se fait de plus en plus sentir. La métallurgie du bronze a atteint des sommets et les orfèvres produisent des parures d’or exceptionnelles. De nouveaux temples décorés de sculptures en terre cuite polychromes sont construits. Les maisons se dotent d’un atrium, formule que reprendront les Romains pour leurs résidences.

Depuis la redécouverte de la civilisation étrusque au XVIII siècle les archéologues focalisent sur le monde des défunts. Les tombeaux nous permettent de mieux connaître ce peuple cosmopolite et joyeux, composé de marchands, de navigateurs, d’agriculteurs, de viticulteurs et d’artisans.

 Poterie et vases étrusques : le Bucchero

Cette civilisation développa une technique  de poterie et vases étrusques: le “bucchero”qui leurs a permit la réalisation de différents objets. Sans aucun doute les vases étrusques seront très appréciés dans tout le bassin de la Méditerranée.

Les Etrusques - Vase étrusque bucchero - Musée National Etrusque de la Villa Giulia

Le terme bucchero se relie uniquement aux étrusques et indique un type de céramique fine et légère, en monochromie noire. Elle se distingue des autres types de céramiques par son mode de cuisson particulier lui donnant une couleur inhabituelle comparé aux poteries classiques plutôt brunes, dans le but d’imiter le métal noirci. L’argile était noircie dans la masse par fumigation au cours d’une cuisson en réduction complète. Il est possible de découvrir le bucchero dans tous les musées qui accueillent les œuvres étrusques.

Les deux musées parmi les plus importants au monde de l’art et de la civilisation étrusque se trouvent à Rome. Il s’agit du Musée National Etrusque de la Villa Giulia et du Musée Grégorien Etrusque aux Musées du Vatican. Un troisième musée autour de Rome à ne pas manquer c’est le Musée National Archéologique de Tarquinia où se trouve aussi la célèbre cropole de Tarquinia avec les tombes étrusques peintes. Nous vous conseillons de les découvrir accompagné d’un guide. Une visite guidée vous permettra de découvrir et surtout d’avoir une réponse à toutes vos questions sur les secrets de cette extraordinaire civilisation préromaine.

 

Les tombeaux – art de vivre des étrusques

Grâce aux fresques retrouvées à l’intérieur des tombeaux nous savons que les Etrusques avaient touché un art de vivre très raffiné.

Civilisation Etrusque - fresque nécropole de Tarquinia - banquet

Le plaisir de la vie rendait cette population passionnés par la musique, mais ils aimaient le sport, ils étaient d’excellents cavaliers, ils aiment aussi la bonne cuisine et le bon vin. Ce qui le plus les passionait étaient les spectacles d’acrobates, de mimes et de danses pratiqués surtout à l’occasion de banquets et de cérémonies religieuses.

Les fresques des tombes nous permettent aussi de comprendre que la civilisation étrusque accorde à la femme un statut bien supérieur à celui que leur accordaient d’autres civilisations méditerranéennes. En effet les autres civilisations dans la plupart du temps confinaient les femmes dans le gynécée. La femme idéale pour les Etrusques est mère de famille, maîtresse de maison mais aussi compagne de vie.

Sans aucun doute les cimetières parmi les plus importants de la civilisation étrusque se trouvent autour de Rome : la Nécropole de Cerveteri et la Nécropole de Tarquinia où se trouve aussi le splendide Palais Vitelleschi aujourd’hui siège du Musée Archéologique National de Tarquinia. N’hésitez pas à visiter ces sites avec un guide conférencier qui vous permettra de faire revivre ce monde mystérieux.

Pour réserver votre visite guidée sur les Etrusques contactez nous !

Leave a comment

Posts récents
Categorie
Loading...